Et voilà c’est reparti pour un tour ! Présentation du nouveau projet !

ça y est!!

1 an après la vente de notre première maison nous voilà reparti sur un nouveau projet d’autoconstruction !

Ce projet se situe à Menville (31530), on est à seulement 1 km du précédent projet,  on reste donc sur le secteur que nous souhaitions.

Nous avons trouvé un terrain de 2500 m2, arboré et clôturé sur trois côtés, le chemin d’accès est déjà créé et les haies sont existantes.

Après un bon coup débroussaillage et un bon gros feu de broussailles voilà l’environnement de la future maison :

P1020048 P1020039 P1020036 20150606_142111_Pano

Présentation du projet :

Après des dizaines de plans esquissés et travaillés sur ArchiCAD, on est parti sur un design très cubique avec une toiture plate végétalisée. on souhaitait faire un effet de maison en suspension.

Cette maison de 185 m2 habitables sera sur un sous sol partiel. On a longtemps hésité avec un garage séparé mais c’est finalement le sous sol qui l’a emporté !

Notre principal souhait de départ : avoir de grandes ouvertures vitrées pour créer un effet dedans / dehors été comme hiver.

Le terrain présentant une forêt de chênes sur la partie nord du terrain, nous avons décidé de donner un effet traversant dans les pièces de vie afin de profiter des 2 parties du terrain. Il y aura donc deux terrasses, une au nord et une au sud avec une symétrie au niveau des vitrage nord et sud dans les pièces de vie.

plan 2d v2

plan coté facade SetN FacadesEetO

Ci dessous les vues 3D du projet :

vue3DsudEntree vue3DsudFacePiscine vue3DNord vue3DNord 2

Et voici une petite visite 3D de l’arrivée sur la maison et de la partie jour. Le modèle 3D est plus récent que les vue ci-dessus donc il est légèrement différent…

Première esquisse de l’aménagement final du jardin:

20150706_195828

ok, on dirait un gribouillis de jeune marmot mais quand on s’y retrouve un peu, on commence déjà à rêver d’être couché à l’ombre du Catalpa entre deux massifs d’arbustes remplis d’abeilles en plein travail de récolte… 🙂

 

Caractéristiques techniques de la maison pour ceux que ça intéresse

Le terrain est argileux et l’étude de sol montre que la terre est suffisamment compacte à partir de 5m pour pouvoir y poser la maison. Voici un extrait de l’étude de sol:

etude de Sol

Et ci-dessous le calcul de descente de charges qui permet d’estimer le poids qui va arriver sur les fondations (pieux ou fondations standard) et vérifier que la terre peut supporter ce poids sans trop se déformer.

descente de charges - coupeAA descente de charges sur longrinesAutrement dit, on connait la résistance de la terre (environ 10Mpa à -3m), on calcule le poids de l’ensemble de la maison et la façon dont ce poids se répartit sur les fondations. On peut alors déterminer si des fondations standards sont suffisantes ou plutôt quelle largeur de fondation standard il faut pour supporter le poids de la maison… Dans notre cas, il fallait au niveau du sous sol des fondations de 80cm de large minimum… c’est faisable mais assez difficile à mettre en oeuvre surtout en sous sol… du coup, on est partit sur des pieux qui demandent moins de terrassement mais sont plus chers quand on tient compte des longrines…

L’ensemble de la maison repose donc sur des pieux à 6.5m de profondeur pour le RDC et 4m pour le sous sol. Là dessus sont placés des rehausses carrées de 35x35cm et de 25cm de haut qui permettent de mettre tout bien de niveau et d’avoir un bon appuis (5cm mini) pour les longrines qui vont poser dessus… On pose donc ensuite les longrines sur les rehausses, on clavette les longrines entres elles (mettre du béton à chaque « noeud ») et on pose le plancher.

Le plancher est constitué de poutrelles en béton précontraint espacées de 60cm. entre ces poutrelles viennent se positionner des entrevous ou marmites. Ces marmites seront en bois compacté pour le sous sol (un peu plus cher que les marmites béton, mais plus léger et plus rapide à poser) et elles seront en polystyrène pour le plancher du RDC (plus cher encore mais isolant). Sur ces planchers viennent se poser un ensemble de ferrailles puis le béton de compression qui est coulé (pour nous ce sera à la toupie car il faut du volume…).

Sur les planchers, pour le sous sol on monte des murs en parpaings avec un poteau ferraillé par 4 fers verticaux de diam 10 tous les 2 mètres car la terre que l’on va ramener contre par la suite va pousser assez fort. Pour les murs du RDC ce sera de la brique Calibric Th en epaisseur 200mm qui dispose déjà d’une petite résistance thermique et on complétera par 200mm d’isolation intérieure en fibre de bois (Steico Flex). pour atteindre une résistance thermique totale du mur de 6 m2.K/W.

Ensuite un toit plat (pente de 2%) sera construit à partir de poutre en I en bois et de poutres porteuse LVL de chez Steico. Une isolation en laine de bois soufflée entre les poutres sur 40cm de haut permet d’atteindre un R de 9 m2.K/W après tassement.

vue_charpente0

Sur ces poutres en bois, on trouve un OSB de 22mm puis une étanchéité de type EPDM et une végétalisation extensive par sédums dans une couche de 7cm de substrat (pouzzolane+terre). Ce qui fait une végétalisation assez légère (160kg/m2 chargée en eau) et donc une structure porteuse pas nécessairement très coûteuse.

Voici quelques coupes techniques pour voir l’enchaînement des couches:

coupeAA

details_isol_int_fenetres details_isol_int

 

Le chauffage sera géré par un plancher chauffant relié à une PAC air/eau avec production d’eau chaude. La ventilation sera gérée par une VMC double flux haut rendement et la gestion des apports solaire d’une part par l’avancée de toiture de 1.2m et d’autre part par des volets roulants électriques.

 

Niveau organisation du chantier, j’utilise GanttProject qui est un logiciel gratuit permettant de structurer un enchaînement de taches liées (ou pas) entre elles.

Je suis joueur en affichant ci-dessous une image de ce diagramme de Gantt pour notre projet car certains vont forcément nous mettre la pression si on est en retard… :-). Mais bon soyons fous:

Cliquez dessus pour agrandir...

Cliquez dessus pour agrandir…

Pour la petite histoire  (pour ceux que ça intéresse):

Il faut savoir que ce deuxième projet va enfin voir le jour mais tout n’a pas toujours été aussi simple qu’il n’y parait …

En janvier 2014, on décide de vendre la maison, un peu sur un coup de folie car dans ces moments là il ne faut pas trop réfléchir … on l’avait souvent évoqué, qu’un jour on ferait un autre projet mais on ne pensait pas être capable de vendre si vite …

Février 2014 on met la maison en vente et après seulement 3 visites on trouve des acheteurs ! une super famille qui va faire un bout de chemin dans la maison qu’on a bâtit ! ça fait drôle mais c’est chouette et on est heureux !

En parallèle on cherchait activement un terrain à bâtir pour pouvoir faire une transition rapide entre les projets… Au début tout avait l’air de rouler !

– Fin février on trouve un terrain et on signe un compromis de vente en mars

– signature du compromis de vente de la maison début avril : vente définitive prévue pour le 5 juin 2014

– mars 2014 : on s’active pour finir les derniers travaux de la maison : terrasse + jardin

– mai 2014 : on pose le premier permis de construire du nouveau projet

– juin 2014 : signature de l’acte définitif de la vente de la maison, déménagement dans un appart (on a réussi à vider la maison et le sous sol et faire rentrer tout ça dans un T3 et bien je peux vous dire qu’on a relevé un beau défi !), puis vacances en Corse avant le début des hostilités !

– 10 juillet 2014, retour de vacances et là c’est le drame ! refus du permis, motif : raccordement électrique du terrain impossible, le réseau est sous dimensionné, des travaux sur la ligne sont nécessaires. A partir de là tout est parti en vrille ! des voisins se sont opposés aux travaux sur la ligne (ce n’était pas contre nous mais juste pour faire chier la mairie je pense), la mairie nous parlait de procédure d’expropriation pour faire ces travaux qui étaient nécessaires. Et là des délais de 2 à 3 ans nous ont été annoncés avant que les travaux puissent être fait et que le terrain redevienne constructible !

la patience n’étant pas notre première qualité ! nous voilà résigné à chercher autre chose … et là c’est parti dans tous les sens ! pour faire court :

On a d’abord trouvé une ferme à rénover ou à raser plutôt ! au début gros coup de cœur car elle était isolé sans voisin proche, beaucoup de terrain (1ha) une vue splendide ! seuls bémols  la distance (on s’éloignait de la zone de recherche que l’on s’était fixé), le prix et la complexité des travaux et les 700 m2 de toit amianté à évacuer ! une paille ! Après quelques semaines de négociations, notre dernière offre a finalement été déclinée et elle a été vendue à un meilleur offrant.

Dans la foulée on trouve un terrain à Caubiac, super petit village, mais on s’éloignait encore de la zone de recherchée ! mais bon, un prix canon et une vue à couper le souffle ! alors on se motive on fait des plans, on chiffre, on signe un sous seing privé, on déménage dans ce village pour se faire une idée du trajet quotidien … et là c’est encore la loose ! il s’avère que ce petit terrain n’est en fait pas tout à fait constructible du moins pas tant que le PLU de la commune n’est pas en vigueur et il s’avère que ce dernier qui devait rentrer en vigueur début 2015 ne le sera pas avant au moins un an de plus … bref je vous le fait court ça tombe à l’eau !!

Et la cerise sur le gâteau c’est que 3 jours après avoir déménagé pour la seconde fois de l’année, le proprio du premier terrain nous rappelle pour nous annoncer qu’une solution a été trouvée pour le raccordement Electrique du terrain à Menville !!! haha le comble ! mais entre temps nos idées ont évolué ! alors on refait un nouveau plan, un nouveau chiffrage, un nouveau permis de construire ! ben oui tant qu’à y être !

Du coup pour conjurer le mauvais sort de 2014 on s’est cassé faire un tour à Zanzibar une parenthèse inoubliable ! un voyage magique, reposant, délirant ! on a même réussi à ne pas parler maison pendant 15 jours c’est pour dire !!!

Fin janvier 2015 on repose le permis de construire pour le terrain de Menville, on re-signe un sous seing privé again ! et au bout de 59 j on se le fait refuser ! ah mais cette fois c’est de notre faute on a mal lu le PLU : le garage en mitoyenneté ce n’est pas accepté !

Du coup de colère Thomas redessine les plans avec un sous sol !!! plus de problème de mitoyenneté ! voilà comment on en arrive au sous sol saison 2 !

Fin avril 2015, on repose le permis une nouvelle fois avec un sous sol cette fois ci et VICTOIRE 1 mois et demi plus tard le permis de construire est accepté !!!!

19/06/2015 début des hostilités, la Mécalac est en place et Thomas a commencé à creuser le sous sol ! c’est parti ! 1 an après la vente de la maison on va pouvoir écrire une nouvelle page, enfin !

objectif emménagement dans 1  an !!

finalement il ne faut rien regretter dans la vie, cette année d’attente et d’incertitudes nous aura donné une leçon et nous aura permis d’apprendre la patience qui n’est vraiment pas notre première qualité 🙂 on est toujours aussi unis, soudés et prêts à affronter ces nouveaux travaux !!!

 

13 commentaires

  1. « La perseverance est un talisman pour la vie » toujours y croire, s’accrocher, ne pas désespérer, ne rien lâcher … Bravo à tous les deux pour votre courage et votre ténacité. Je suis fière d’avoir des neveux comme vous. Gros bisous Valé

  2. Bonjour magnifique blog, est un magnifique projet d’autoconstruction merci a vous de partager votre aventure.
    Nous allons nous aussi réaliser un projet en auto-construction l’année prochaine 🙂
    Auriez vous une adresse mail ou facebook pour échanger si cela ne vous dérange pas biensur 🙂
    excellente journée

  3. Bonjour ,superbe projet !!
    Je voudrai faire un toit comme le tien, en bois, je ne sais pas ou installer l’isolation et les technique pour l’étanchéité, pourrais tu me donner des info ou me faire un petit croquis ? Je me pose la question aussi sur l’évacuation de l’eau ! Je te remercie par avance .
    Pascal

  4. Bonjour Thom,
    Merci pour tout, super boulot comme tout le reste.Je vous félicite pour ce chantier qui me façonne vraiment beaucoup! merci encore
    Pascal.

  5. Bonjour

    7 cm de substrat c’est un peu juste pour une toiture vegetale dans le 31, si vous déduisez le foisonnement vous risquez fort d’être peu pérenne, avez prévu un arrosage dans les période chaude ?

    • Bonjour,
      Merci pour votre remarque.
      C’est en effet limite pour cette épaisseur mais chaque centimètre en plus impose une charge non négligeable sur la structure du toit et donc un prix en conséquence… Il faut trouver le juste milieu entre investissement et durabilité…
      Et puis, si je compare ça à des sédums qui ont poussé entre nos rochets sur 2 à 3cm de terre, je me dit que c’est quand même solide… à voir dans le temps en effet.
      Enfin, pour être tout à fait honnête, le toit est végétalisé car c’est imposé par le PLU de la commune…ça fait un investissement peut être à perte, mais c’est le prix pour avoir un toit plat à cet endroit…et ça reste moins cher que d’augmenter l’épaisseur ou prévoir un arrosage auto (sauf si fait à la main).

  6. Coucou Tom et Ma !
    Un petit message pour vous Féliciter de ce travail accompli.
    La première maison était vraiment belle, mais alors celle-ci est absolument magnifique.
    Ce qui est fou, c’est qu’il y a quelques mois, nous sommes tombés par hasard sur votre blog, et nous avions adoré !
    Un très grand bravo à vous deux pour ce superbe projet, vous êtes vraiment très doués 😉
    Elo et Jérém, vos futurs voisins !

    • Salut à vous deux!!

      Merci pour votre message, n’hésitez pas à passer quand vous serez à nouveau dans le coin… Il y a des gros tas de terre pour le petit Matéo, ça le changera du sable…;-)
      A bientôt.

      Thomas

  7. Bonjour et bravo pour votre travail !!

    par curiosité combien vous coute en matériaux cette maison hors cuisine électroménager etc ?

    • Bonjour,
      On est ici sur un budget de 210 000euro finie (telle qu’elle est sur les photos) et hors terrain. Cela inclut le mobilier, la cuisine, l’electro, la viabilisation du terrain,la piscine…

      Thomas

      • Merci pour cette précision Thomas.
        La maçonnerie et la toiture revenait à combien environ dans ce budget ?

        • Bonjour,
          Le budget hors d’eau / hors d’eau est de 105 000€. il y a là dedans 28k€ de menuiseries,porte d’entrée, porte de garage et VR radio et également le sous sol et son étanchéité (cout du SS: 16 000€). Maçonnerie du RDC + charpente c’est donc plutôt 60 k€…
          Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *