Sous-Sol: Étanchéité des murs enterrés, c’est fait!

Nous voila donc parti pour réaliser l’étanchéité des parties enterrées du sous sol (les murs quoi…).

On commence par boucher les gros trous, défauts et autres joints pas propres avec du crépis.

Ensuite on applique 2 couche d’enduit bitumeux (le truc noir dégueulasse qui colle partout et qui part pas terrible sur le peau… erk)

Puis, une foi sec, on réalise une pente en terre au fond de la tranchée le long du mur (1cm par mètre). On y posera le drain entouré de galets qui va récupérer les eaux qui ont pu s’infiltrer le long du mur.

Ensuite, on applique sur le mur une couche de Delta-MS et un géotextile pour éviter que l’eau stagne contre le mur. Elle va donc plonger vers le bas, direct dans le drain…

Le drain amène ces eaux vers une petite cuve avec une pompe de relevage qui envoi tout ça dans notre évacuation des eaux de pluies qui vont ensuite au fossé qui va ensuite au ruisseau qui se déverse dans la rivière puis dans la mer… et hop un petit nuage par évaporation, et comme on est à Toulouse et qu’il pleut souvent, ça finira bien par nous retomber sur la tronche… 🙂

la boucle est bouclée…

Sinon, voici la réalisation de l’enduit bitumeux by mama:

P1020552 P1020555

Fin de la première journée, première couche sur la partie qui serra rapidement enterrée:P1020557

 

Et ça continu…

P1020572

Fin de la deuxième journée (le dimanche donc), tout est goudronné avec deux couches… remarquez aussi le plancher de RDC posé le samedi par Toto car il risquait de pleuvoir et donc impossible de goudronner (voir article correspondant).P1020578 P1020580 P1020581

Au niveau de l’entrée du sous sol, on va réaliser un enrochement d’où le goudron appliqué un peu de travers… et non ce n’est pas Marie qui a bu une bonne bière avant de venir bosser (en effet, une seule bière suffit à nous la rendre pompette… rentable hein!!)P1020582

 

Et c’est parti pour la pose du Delta MS et du Géotextile.

Le Delta MS permet de drainer rapidement vers le bas les eaux de pluie qui voudraient stagner contre le mur. Le géotextile permet d’éviter que la terre viennent boucher les petites alvéoles du Delta MS et ralentisse la descente de l’eau…

 

P1020590

 

Les deux couches sont maintenues en place avec des pointes un peu spéciales qui sont platées dans le mur (il faut bien viser le joint du parpaing sinon ça tient pas et ça éclate tout…)P1020598

 

Delta MS maintenu en l’air grâce à deux étais en attendant d’être cloués…
P1020591

Et voila une bonne moitié de faite!!P1020600

Puis, de Mercredi à Samedi, Eric, le Papa de Toto est venu nous filer un bon gros coup de main.

On attaque donc le mercredi matin par 4 heures à déplacer de la terre pour finir de façonner la pente qui va drainer les eaux vers la pompe de relevage. On a sué comme des truies…

Ensuite, on fini de poser le delta MS et le géotextile l’après midi puis les tuyaux du drain.

En début de soirée, on amène un bon paquet de seaux de graviers avec l’aide de marie pour finir la journée sur les rotules!!

20150820_110058

Le lendemain, re-belote, on attaque à deux par un bon paquet de sceaux de graviers pour finir le dernier coté accéssible uniquement à pied… puis on vide directement par godets de Mécalac!! Ah l’hydraulique… ça aide!!

On recouvre ensuite les graviers par le géotextile en attente… c’est beau et c’est doux!!P1020602 P1020604

P1020605Et voila, étanchéité finie!!

Yaplu qu’a remblayer!!

 

 

 

2 commentaires

  1. bonjour Thomas,je suis une fan qui vous suis depuis l autriche.
    j aimerai savoir si vous etes satisfait de l etanche de votre sous sol,vu le choix de votre materiel.ici on propose du beton arme ou des murs genre euromac qui sont des solutions onereuse.et pourquoi votre choix de l isolation par l interieur.merci

    • Bonjour,

      ça fait plaisir de voir que notre aventure est aussi suivie depuis l’Autriche 🙂
      Pour l’étanchéité du sous sol, c’est le meilleur rapport qualité/prix/mise en oeuvre pour les sous sol drainés (je veux dire qu’il ne faut pas que l’eau stagne contre les murs). Par contre attention, j’émets une réserve si vous avez des tuyaux qui traversent le mur à un endroit ou ça doit être étanche. Dans mon cas, j’ai fait traverser les tuyaux de la piscine à environ 1m du sol du sous sol et j’ai des infiltrations lors de fortes pluies. J’avoue que je ne sais pas trop comment traiter proprement la traversée du mur pour éviter ça… Dans mon cas, ce n’est pas gênant car je suis à 1m de la porte du garage et l’eau s’évacue très simplement.
      Dans le cas ou le sol est très humide ou dans l’eau en permanence, je vous préconise plutôt en effet une étanchéité par bandes bitumeuses comme sur certains toits plat.

      En ce qui concerne la structure (béton banché, bloc à bancher, euromac ou parpaings) tout va dépendre de la forme de votre sous-sol, de la hauteur de terre contre le mur et du type de terre. Par précaution les constructeurs partent très souvent sur du bloc à bancher ou du béton banché (apparemment aussi de l’Euromac chez vous qui est plus ou moins du bloc à bancher) car ça permet de mettre un ferraillage conséquent qui répond à toutes les configurations. Dans notre cas, le sous sol n’est enterré que de 2m et les murs sont pris entre 2 planchers. En drainant bien les murs pour que la terre ne se charge pas en eau (et donc limiter les poussées sur les murs), j’ai calculé qu’avec un poteau tous les 2 m ferraillé par 4 fers de 10mm de diamètre ça suffisait pour éviter les fortes déformations (évidement, le mur ne va pas tomber, on cherche surtout à limiter les fissures coté intérieur). Après, seul un Bureau d’étude pourra vous garantir une stabilité de vos ouvrages, si vous faites pas mal de structures en béton ou si vous avez des hauteurs importantes de terre à retenir, ça vaut le coup de faire une étude béton pour être sur de faire comme il faut en terme de ferraillage. Le prix d’une étude est ridicule quand on le ramène au prix de la maison complète. Et si vous faites vous même, vous êtes sûr d’utiliser les bonnes quantités de fers.

      Concernant l’isolation par l’extérieur, c’est mon grand regret sur ce projet, tout postes confondus, j’avais un surcout de 8000€ avec une isolation Ext, du coup je suis resté sur une isolation Int afin de baisser les coûts mais la maison manque d’inertie thermique pour lisser les variations de température… En plus j’ai mis un chauffage à temps de réponse lent (plancher chauffant) qui je trouve n’est pas trop adapté sur des maisons à faible inertie. C’est source d’inconfort il faut le reconnaitre. Mon avis sur le sujet de l’inertie thermique après des heures de lecture et de réflexions, c’est qu’il faut:
      – Dans tous les cas un bâti bien isolé (avec ou sans inertie).
      – Si vous faites le choix de ne pas mettre d’inertie (car il y a pleins de raison de ne pas en mettre: prix, mise en oeuvre, sol de faible portance, rapidité de construction), alors choisissez un système de chauffage rapide qui permet aussi de refroidir (PAC air/air, Plafond chauffant). Certes c’est pas le top en conso energétique mais vous pouvez coupler ça à des panneaux photovoltaïque (1000 ou 2000W) et devenir autonome sur le plan de la régul de température.
      – Si vous faites le choix de l’inertie, vous pouvez mettre un chauffage plus lent (plancher chauffant, petit poêle) voir pas de chauffage mais surtout, dimensionnez bien vos masses thermiques et attendez-vous quand même à des inconforts à certains moments (Si pas de soleil pendant quelques jours, il va falloir faire du sport dans la maison pour chauffer l’ambiance… si 1 semaine entre 27 la nuit et 35 degC le jour, c’est pas facile à gérer dans le sud sans système de rafraichissement).

      En espérant vous avoir aidé, n’hésitez pas si besoin de plus d’info.

      Thomas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *